Cette semaine dans L'Hebdo Antilles-Guyane

Au sommaire de L'Hebdo Antilles-Guyane

Belles mais dangereuses

Non, contrairement à ce que l’on pourrait penser, toutes les plages aux Antilles et Guyane françaises, si elles peuvent être des havres de paix, de farniente ou d’exposition relative au soleil, ne sont pas des lieux où on peut se baigner sans réserve.

Deux problèmes peuvent surgir, le premier étant la dangerosité des courants, le second la pollution des eaux.

Certaines plages fréquentées des Antilles et de la Guyane, prisées des habitants comme des touristes, peuvent présenter des dangers liés à la configuration des fonds aux abords de la plage : fonds tourmentés qui créent des vagues soudaines et brutales, courants violents transversaux, vents violents qui ont tôt fait, s’ils se dirigent vers le large, de vous emporter avec les vagues…

D’autres sont polluées, surtout en Guyane, donc pas recommandées.

Ces plages, peu fréquentes, qu’elles soient en Guadeloupe, en Martinique ou en Guyane, sont répertoriées dans un dossier qui fait le point sur ce problème. Problème rendu d’autant plus prégnant que rares ont les plages surveillées. Deux spécialistes en témoignent. Et que les contrôles des ARS ne conduisent que très rarement à des sanctions pour les pollueurs.

Bonne lecture.

Retrouvez nos éditions précédentes

Edition numérique

Découvrez les différentes formules pour consulter l’édition numérique de l’Hebdo Antilles-Guyane